BEGINNER A2 TO INTERMEDIATE B2 : Parler de Cinéma avec le festival de Cannes


Source : vidéo du site France TV Info https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/art-culture-edition/festival-de-cannes-un-palmares-engage_3461547.html

Date de publication de la vidéo - 26/05/2019

Durée de la vidéo - 2 minutes

Niveau - Intermédiaire à Avancé

Objectifs - Parler du cinéma avec le festival de Cannes / Critiquer des films

Compétences - Compréhension orale, expression écrite / orale




Le palmarès du Festival de Cannes 2019 a été décerné samedi 25 mai. Voici l’occasion d’étudier le vocabulaire du cinéma en classe de FLE. Complétez d’abord la transcription de la vidéo puis attribuez vous-même des récompenses à vos films et acteurs et actrices favoris !




Entrée en matière

Comment choisissez-vous les films que vous regardez ? Lisez-vous les critiques dans les journaux ? Celles du public ? Choisissez-vous les films primés lors de festivals ?


1/ Regardez la vidéo une ou plusieurs fois selon votre niveau (2 ou 3 fois pour les A2 et 1 ou 2 fois pour les B1 et B2) et complétez les trous de la transcription avec les mots ce que vous entendez :


La journaliste : Depuis quelques jours, il était le …..… . Bong Joon-Ho, son film Parasite avait été le …………….. des festivaliers. Un polar drôle et terrifiant sur la lutte des classes en Corée du Sud.

Bong Joon-Ho : « Je n’arrive pas à y croire ce soir. Il me faut du temps pour digérer. Demain, je vais réaliser. »

………………. logique aussi pour Antonio Banderas. Prix d’…………………. masculine pour Douleur et gloire, dans lequel il ……….….. le double du ………………. Pedro Almodovar. Un ..………… qu’il a eu l’élégance de dédier son mentor à qui la Palme d’Or échappe, une fois de plus.

Antonio Banderas : « Il ………….. ce prix plus que moi. Je l’échange volontiers contre une Palme d’Or pour lui ».

Côté français, un Prix du Jury mérité pour Ladj Ly et ses Misérables ». Un film …………… dans la cité des Bosquets à Montfermeil où vit le réalisateur. Un cri d’alarme sur la situation explosive des banlieues.

Ladj Ly : « Ça fait 20 ans qu’on revendique nos droits, ça fait 20 ans qu’on subit des violences policières. Donc c’était important de dédier ce prix à tous les misérables de France et d’ailleurs. »

………………. pour le Prix du Scenario, Céline Sciamma pour son Portrait de la jeune fille en feu, une histoire d’amour entre deux femmes, une peintre et son modèle à la fin du 19ème siècle, un film porté par des ………… en état de grâce, Adèle Haenel et Noémie Merlant.

Extrait du film : « - Être libre, c’est être seule. - Vous ne croyez pas ? »

Noémie Merlant : « C’est un hommage aux femmes ce film, et pour moi, c’est… je suis très fière d’être là. »

De jeunes …………….. révélés mais aussi les habitués comme les frères Dardenne qui obtiennent le Prix de la Mise en scène pour « Le jeune Ahmed », portrait inquiétant d’un jeune adolescent de 13 ans, fanatisé par un imam.

Jean-Pierre Dardennes : « Nous espérons que les ……………. et …………. du film verront que la fanatisation, c’est quelque chose dont on sort pas facilement. »

Clap de fin. Depuis ce matin, la …………… sous la pluie est rendue aux Cannois, un temps idéal pour aller au cinéma.


2/ Voici le palmarès du Festival 2019 


  • Palme d'or : Parasite du Sud-coréen Bong Joon-ho

  • Grand prix du jury :  Atlantique de la Franco-sénégalaise Mati Diop.

  • Prix du jury : Les Misérables de Ladj Ly et Bacurau du Brésilien Kleber Mendonça Filho

  • Prix d'interprétation masculine : Antonio Banderas, dans le film Douleur et gloire de l'Espagnol Pedro Almodóvar

  • Prix de la mise en scène : les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour le film Le Jeune Ahmed

  • Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de la Française Céline Sciamma

  • Prix de l'interprétation féminine : Emily Beecham, dans le film Little Joe de Jessica Hausner.

  • Mention spéciale pour It Must be heaven d'Elia Suleiman

  • Prix de la Caméra d'or : Nuestras madres de César Diaz

  • Palme d'Or du court-métrage : La distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos - À noter que le jury a décerné une mention spéciale à Monstruo Dios de Agustina San Martín.

 



Vocabulaire pour parler du cinéma

Les types de films

Un long métrage

Un court-métrage

La bande-annonce du film

Les genres

animation 

biopic

comédie/comédie dramatique 

documentaire 

drame

fantastique

science-fiction

horreur, 

guerre

histoire

policier 

aventure.

Un film commercial/populaire/grand public

Un film d’auteur/d’art et d’essai/indépendant

Un chef d’œuvre/Une réussite

Un navet

Les métiers du cinéma et les actions 

Un réalisateur / une réalisatrice 

un cinéaste, 

un metteur en scène

Un scénariste

Tourner un film

Réaliser un film

Ecrire un scenario

Un acteur/une actrice

Jouer dans un film

Obtenir un rôle

Avoir le premier rôle / le rôle principal

Avoir un second rôle

Le personnage principal / secondaire

Un acteur ou une actrice gagne / remporte / obtient un prix.

Le jury attribue / décerne un prix à une personne

Vocabulaire pour critiquer un film

Le film est lent ≠ rythmé

Un film réussi, magnifique, émouvant, grandiose, superbe ≠ Un film raté, ennuyeux, médiocre, décevant, nul (fam.)

C’est un chef d’œuvre ! ≠ c’est un navet (un mauvais film)

Le jeu des acteurs est incroyable, réaliste, époustouflant, subtil ≠ mauvais, minable, irréaliste




Activité orale / écrite

Niveau A2

Vous êtes membre du Jury du Festival de Cannes 2019. En réutilisant le vocabulaire du Palmarès et celui du cinéma, attribuez vous-même des prix aux films que vous avez vus cette année ou ces dernières années (si vous êtes en panne d’inspiration !). Justifiez votre palmarès à vos camarades et professeur en expliquant pourquoi vous avez choisi tel film / tel acteur ou actrice. Préparez votre présentation du Palmarès à l’écrit et présentez-le à la classe.


Niveaux B1 et B2

Vous êtes membre du Jury du Festival de Cannes 2019. En réutilisant le vocabulaire du Palmarès et celui du cinéma, attribuez vous-même des prix aux films que vous avez vus cette année ou ces dernières années (si vous êtes en panne d’inspiration !). Présentez votre Palmarès à la classe et/ou à votre professeur en expliquant pourquoi vous avez choisi tel film / tel acteur ou actrice / réalisateur ou réalisatrice.

Note

  • Si vous n’êtes pas cinéphiles, récompensez les meilleures séries de l’année, l’essentiel étant d’avoir quelque chose à dire !
  • N’attribuez que les prix qui vous inspirent et pas tous les prix du Palmarès officiel, l’intérêt étant de communiquer et pas de s’arracher les cheveux (tear your hair out)



Transcription de la vidéo

La journaliste : Depuis quelques jours, il était le favori. Bong Joon-Ho, son film Parasite avait été le coup de cœur des festivaliers. Un polar drôle et terrifiant sur la lutte des classes en Corée du Sud.

Bong Joon-Ho : « Je n’arrive pas à y croire ce soir. Il me faut du temps pour digérer. Demain, je vais réaliser. »

Récompense logique aussi pour Antonio Banderas. Prix d’interprétation masculine pour Douleur et gloire, dans lequel il joue le double du réalisateur Pedro Almodovar. Un prix qu’il a eu l’élégance de dédier son mentor à qui la Palme d’Or échappe, une fois de plus.

Antonio Banderas : « Il mérite ce prix plus que moi. Je l’échange volontiers contre une Palme d’Or pour lui ».

Côté français, un Prix du Jury mérité pour Ladj Ly et ses Misérables ». Un film tourné dans la cité des Bosquets à Montfermeil où vit le réalisateur. Un cri d’alarme sur la situation explosive des banlieues.

Ladj Ly : « Ça fait 20 ans qu’on revendique nos droits, ça fait 20 ans qu’on subit des violences policières. Donc c’était important de dédier ce prix à tous les misérables de France et d’ailleurs. »

Récompensée pour le Prix du Scenario, Céline Sciamma pour son Portrait de la jeune fille en feu, une histoire d’amour entre deux femmes, une peintre et son modèle à la fin du 19ème siècle, un film porté par des actrices en état de grâce, Adèle Haenel et Noémie Merlant.

Extrait du film : « - Être libre, c’est être seule. - Vous ne croyez pas ? »

Noémie Merlant : « C’est un hommage aux femmes ce film, et pour moi, c’est… je suis très fière d’être là.

De jeunes cinéastes révélés mais aussi les habitués comme les frères Dardenne qui obtiennent le Prix de la Mise en scène pour « Le jeune Ahmed », portrait inquiétant d’un jeune adolescent de 13 ans, fanatisé par un imam.

Jean-Pierre Dardennes : « Nous espérons que les spectateurs et spectatrices du film verront que la fanatisation, c’est quelque chose dont on sort pas facilement. »

Clap de fin. Depuis ce matin, la Croisette sous la pluie est rendue aux Cannois, un temps idéal pour aller au cinéma.